Dé depis qu’o nâquit (et maême byin avaunt !), la countraée és North Men, qui feut noumaée la Normaundie, vit d’accaunt la mé. Mais que les Escaundinaves terrîtent ichin et fîtent chu nouvé pais, et pis ampraès cha d’aveu les espllorateus arnoumaés, trachous de countraées, et pis d’o les Terres-Neuvâs, les viageous normaunds ount merqui lus pas sus tous les terrans de la pllannète. Ya-z-eu  byin d’s histouères incréyablles sus la mé.

Ch’est pouor chenna que l’assembllaée Les veiles norouèses vouorait byin pairaé eun baté danoués du XIyîme syiclle pouor reguindaer coume qui que no fit âotefeis ches batiâos-chin et coume qui qu’i travêquaient sus l’iâo.

Les veiles norouèses vount servi és Normaunds à rémôqui eun savi-faire vuus de pus de mille annaées. Et pis itou do ch’té idaée-lo, les savaunts vount pouvi muus coumprenre ches batiâos-chin.

 

   Ch’est possiblle itou de vos-en venin d’acaunt nous sus noute trige Faicebouc.